Vaincre le syndrome de la page blanche sur son blog

Vaincre le syndrome de la page blanche sur son blog

 

Quand tu te lances dans la rédaction d’un blog, tu as des tonnes d’idées inspirantes. Pourtant, il peut arriver un moment où le syndrome de la page blanche s’invite à la fête. Tu te retrouves démuni, comme vidé de toute inspiration, sans rien d’enthousiasmant à rédiger. Comment faire alors en sorte de rebondir et vaincre le syndrome de la page blanche ?


Les deux facettes du syndrome de la page blanche

“Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent.” (Le bon, la brute et le truand) 

Face au syndrome de la page blanche, tu as parfois vraiment l’impression de te creuser le ciboulot sans solution apparente.
Pourtant, tu as des cartouches en réserve. Parfois, tu as la motivation d’écrire, mais pas l’idée. À d’autres moments, tu as bien l’idée, mais tu cales au moment de te mettre à la rédaction. 
C’est pourquoi je vais te proposer ci-dessous 3 astuces pour trouver des idées d’articles pour ton blog (ou tes réseaux sociaux, c’est le même combat !)
Tu trouveras également 2 méthodes pour te lancer dans la rédaction de tes textes quand tu ne sais pas par quoi commencer.

3 astuces pour trouver des idées d’articles pour ton blog

💬 Écoute ton lecteur

Ton inspiration se cache derrière chaque lecteur assidu, ou follower fidèle. Il te suffit de savoir décrypter les signes qu’ils t’envoient. Tu as déjà l’habitude de communiquer sur ton blog, sur les réseaux sociaux ou dans une newsletter, tes lecteurs te transmettent régulièrement des questions. Et tu prends sans doute le temps de leur répondre individuellement.

Et si tu utilisais ces informations pour produire du contenu ?
Parce qu’au final, derrière chaque question qu’un lecteur te pose, il y a des tonnes de personnes qui pourraient être intéressées par ta réponse.

Ton lecteur ne te parle pas encore ?
Pas de panique ! Il y a d’autres moyens de comprendre quels pourraient être ses centres d’intérêt.

Jette un œil du côté de tes statistiques : quelles sont les requêtes faites par les internautes dans les moteurs de recherche pour arriver sur ton blog ?

Ton blog est trop jeune et tu n’as pas encore ce type d’infos ? Utilise Google Trends : tape un mot-clé et vois les recherches associées.

Si je lance une requête sur le simple terme « Storytelling », je vois que l’expression « Storytelling exemple » est la plus demandée pour le compléter. Ça m’invite à produire du contenu dans lequel je vais commenter des exemples de storytelling concrets.

Consulte les forums !
A l’heure de l’avènement des réseaux sociaux, les forums de discussion peuvent paraître has-been mais je t’assure que c’est une manne d’information phénoménale.
Le truc en plus ?
Non seulement ça peut t’inspirer des idées de contenus en fonction des questions récurrentes posées, mais tu peux aussi prouver ton expertise en répondant directement via le forum.
C’est une forme de prospection complètement gratuite et non invasive, vas-y à fond !

Veille quand même à ne pas « déterrer » des sujets de plus de 1 mois ou deux, et de ne pas trop mettre en avant afficher ton statut pro. Les gens qui sont là uniquement pour vendre leur came se font repérer à des kilomètres, et ça ne fait pas sérieux.
Propose de vrais conseils, une vraie valeur ajoutée, c’est une belle vitrine pour ton travail. 

💬 Informe-toi sur l’actualité dans ton domaine

Tu admires déjà en secret les grands noms de ton domaine. Suis leurs contenus et inspire-toi de leurs idées !
Tu pourras également partager leurs publications sur les réseaux sociaux (en les mentionnant tant qu’à faire pour leur permettre également de découvrir ton travail).

On est d’accord, faire sa veille, peut être assez chronophage si tu as dans l’idée de consulter tour à tour les blogs des pointures de ton domaine (ou d'autres domaines d'ailleurs) pour vérifier les nouveautés.
Alors rassemble toutes tes sources au même endroit. Tu peux utiliser un lecteur de flux RSS comme Feedly. Quand l’inspiration viendra à manquer, tu auras à disposition tout un tas de contenus à consulter pour piocher de nouvelles idées.

💬 Copie les autres influenceurs

Et je n’ai même pas honte de te conseiller ça !
Alors attention, quand je te parle de copier, je ne te dis évidemment pas de pomper sournoisement le contenu des autres. Ce ne serait bon ni pour ta réputation, ni pour ton référencement, ni pour ton ego.
Si je te propose d’user et d’abuser de la copie, c’est plus sur la forme que sur le fond.
Ne copie pas le contenu en lui-même, vois au-delà de ça.

Tu suis assidûment un influenceur ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui fait que cette personne-là t’a rendue accro à son contenu ? Est-ce que tu peux utiliser d’une certaine façon les mêmes mécanismes pour ta propre communication ?

Je me souviens pour ma part d’une graphiste qui proposait dans un article de blog les « X raisons de ne pas créer son logo au lancement de son entreprise ». Ça m’a marqué parce que ça paraissait contre-productif vis-à-vis de son domaine d’activité.
Pourtant en énonçant les raisons pour lesquelles il ne faut pas se précipiter pour créer son logo, je lisais entre les lignes : « Je suis une professionnelle qui veut sincèrement t’aider à établir ton identité graphique. Je ne veux pas te vendre un logo à tout prix ».

Et je sais d’ores et déjà qu’un jour moi aussi, j’écrirais un article sur les raisons pour lesquelles il n’est pas nécessaire de cultiver son storytelling à tout prix. J’ai pas réinventé la roue, j’ai clairement recopié une idée, mais c’est une copie d’intention, pas un pompage de contenu. Et c’est toute la différence.

Compile consciencieusement cette manne d’idées fraîches et l’inspiration ne devrait plus manquer. Enfin, ça, c’est en théorie, parce qu’en pratique, ce n’est pas forcément le manque d’idées qui mène au syndrome de la page blanche. Tu peux très bien avoir déniché l’idée d’article du siècle sans pouvoir te coller à la rédaction du texte. Que faire quand c’est le trou noir, que les mots ne viennent pas ?

Vaincre le syndrome de la page blanche sur ton blog

2 astuces pour passer à l’action dans la rédaction d’un article de blog

💬 Commence tout simplement : le plus dur, c’est de se lancer

Et là, je ne vais pas te dire de commencer par énoncer les idées principales de ton article ou compiler des mots-clé.

Commence, c’est tout !
Ouvre ton fichier Word (ou directement ta plateforme web si tu préfères) et écris comme ça vient.
Tu n’as pas besoin de rédiger l’introduction en premier et la conclusion à la fin ! En ayant rédigé le corps de texte, tu trouveras plus facilement comment réunir les idées essentielles dans ton introduction et ta conclusion.

 Tu as identifié les grandes idées qui vont composer ton texte de texte, mais tu ne comprends pas comment les agencer ? Commence par noter ce qu’il te vient noir sur blanc, une idée après l’autre. Une fois les mots posés, tu comprendras en te relisant comment imbriquer tes paragraphes, les enrichir et faire les transitions entre eux.

Parfois, le simple fait de vouloir s’imposer une méthode idéale est bloquant. Lâche prise !
Danser avec une chorégraphie, c’est bien, mais tu peux t’amuser tout autant, si ce n’est plus, en mode freestyle.

Ne torture pas ton cerveau : mets-toi à l’action simplement !

💬 Si l’inspiration ne vient toujours pas

Fais une pause.
Comme n’importe quelle tâche qui compose ton planning, un article de blog n’a pas nécessairement besoin d’être bouclé en une fois. Quand tu sens que ça coince, tu peux enregistrer ton travail et passer à autre chose sans scrupules.
Aère-toi l’esprit en planchant sur un autre projet ou en prenant simplement du bon temps. Ton article a peut-être besoin de « mûrir » dans ton cerveau, tu pourras y revenir plus tard.

Si le blocage est complet et que tu ne trouves pas de solutions plusieurs jours durant, pose-toi les bonnes questions : est-ce que tu es vraiment en phase avec ce texte, cette idée que tu voudrais développer ?
As-tu décidé d’écrire sur ce thème parce qu’il te tient à cœur ou parce que tu estimes que c’est ce qu’on attend d’un professionnel de ton domaine ?

Ton blocage ne vient pas de nulle part, ce n’est pas forcément de la fatigue ou de la flemme. En grattant un peu, tu tombes parfois sur un vrai « pourquoi » paralysant, un petit grain de sable psychologique qui fait que tu n’es pas en phase avec le texte que tu travailles, et ça t’empêche d’aller au bout.

Dans ces moments-là. Ne t’acharne pas. Ne te force pas à écrire contre ta volonté. Tu produirais un texte de mauvaise qualité : bâclé, sans âme. Et si tu ressens ton texte comme ça, ton lecteur le ressentira aussi.
Tu n’es pas obligé de publier un article chaque mercredi à 20 heures, même si c’est ce que tu as noté dans ton calendrier éditorial. Personne ne t’en voudra si tu prends trois jours de plus pour rédiger un autre article ou revoir intégralement l’angle de ton texte. Ton blog pro, c’est ton blog avant tout ! Tu ne dois rien à personne et surtout pas d’excuses.

Relativise ! Libère-toi de la pression que tu ressens vis-à-vis de tes publications, l’inspiration reviendra en force.

 
Sauve ton audience de son drama

Sauve ton audience de son drama

Trouver le bon ton sur ton blog pro

Trouver le bon ton sur ton blog pro