Slow Entrepreneuriat : travailler moins mais mieux

Slow Entrepreneuriat : travailler moins mais mieux

 

Depuis plusieurs années maintenant j’ai adopté une approche minimaliste sur de nombreux aspects de ma vie : je m’intéresse à la Slow Cosmétique, à la Slow Food et à la Slow consommation en général. Quand m’est venue l’idée de créer une activité indépendante qui me ressemble, avant même de savoir quels seraient les services que je proposerais, je savais que je me lançais dans l’aventure du Slow Entrepreneuriat, ça ne pouvait pas être autrement ! Laisse-moi t’expliquer ce que travailler moins mais mieux signifie pour moi !

Le Slow Entrepreneuriat : pour travailler moins mais mieux

 

Le Slow Entrepreneuriat c’est créer une activité qui fonctionne à ta façon

« Être son propre patron », « Ne devoir rendre de compte à personne », « Être décisionnaire », voilà des raisons très souvent évoquées au sujet de ce qui nous a donné envie d’entreprendre. Ça c’est pour la théorie !

Et puis vient la pratique ! Tu te retrouves seul avec toi-même face à une page blanche, tu commences par poser les bases de ton projet et… très vite tu en arrives à pianoter le nom d’un concurrent ou d’un expert de ta thématique dans ton moteur de recherche préféré pour vérifier comment il fait pour... (On l’a tous fait rassures-toi !) Erreur ! Ce qui fonctionne pour ton voisin n’est pas forcément pertinent pour toi !

Dans le Slow Entrepreneuriat, comme dans la Slow Organisation, tout part de toi, tout est adapté à ta façon de penser, ton être tout entier doit être en accord avec chacune de tes actions. Ecoute toi ! Fais toi Confiance ! Tu es l’unique personne à convaincre dans ta manière de faire les choses.

Tous les gourous du marketing disent que tu as besoin d’une page Facebook mais tu n’en as pas envie ? Écoute-toi ! Il y a des entrepreneurs très talentueux qui vivent sans Facebook !

Tu as lu que ton fichier client devait être rédigé comme ci ou comme ça… Prend les idées que tu trouve pertinentes et oublies le reste !

Il n’y a pas une vérité ultime sur les clés du succès dans l’entrepreneuriat (ça se saurait hein!) Sois-toi-même, sois sincère, tu communiqueras de bonnes ondes et tu en recevras assurément en retour.

 

Le Slow Entrepreneuriat c’est autre chose que du business

Soyons d’accord quand tu créés une entreprise, en général c’est avec l’idée d’en vivre. Mais ça veut dire quoi en vivre ? Gagner de quoi payer tes factures et vivre chichement ? Gagner quelques millions et t’offrir la villa avec piscine et la décapotable rouge dont tu rêves depuis tes 5 ans ? (pas de panique y’a pas de mauvaise réponses)
Tu as ton idée de ce qu'est un bon chiffre d'affaire et j’ai la mienne, elles sont sans doute différentes, et alors ?

Le Slow Entrepreneuriat c’est un état d’esprit dans lequel l’aspect monétaire n’est pas l’unique moteur. Je ne cherche pas juste à gagner de l’argent avec mon activité, je cherche une rentabilité qui ne soit pas au détriment de mon rythme et de mes valeurs.

La réussite de mon activité ne se mesure pas (seulement) aux nombres d’euros qui ont gonflé mon compte en banque à la fin du mois, elle se mesure aussi au nombre de personnes satisfaites de mes prestations, mais aussi aux bons moments que j’ai eu le plaisir de vivre en famille, parce que j’ai pris le temps de les vivre.

 
 
 
Le Slow Entrepreneuriat c'est plus que gagner de l'argent

Le Slow entrepreneuriat c’est travailler moins mais mieux

Qu’on se le dise, quand je parle de travailler moins, je ne parle pas de temps de travail absolu. Je ne suis pas en train de te dire que tu va pouvoir glander et que l’argent atterrira tout seul dans tes poches !

Ce que je veux dire en parlant de travailler moins mais mieux, c’est que le Slow Entrepreneuriat te permet de gagner en efficacité. Tu développe ton efficience et tu passes moins de temps sur une même tache. Proportionnellement tu finis par travailler moins PARCE QUE tu travailles mieux. Tu optimises tes résultats, tu retrouves le goût du travail bien fait et tu gagnes en sérénité !

En arriver à cet état de grâce n’est pas si facile ! Tu dois auparavant apprendre à reconnaître les projets qui ne t’apportent rien et oser y renoncer pour ne pas t’éparpiller. Ça te permet de rester focalisée sur ton essentiel au jour le jour. Rassure-toi, tu ne renonces qu’à des choses dont tu n’as pas besoin là maintenant sur le moment, rien n'est définitif, tu pourras toujours y revenir plus tard.

Entreprendre, c’est une course d’endurance, tu ne peux pas tenir la distance si tu es en permanence sous pression. Et qui te le demande de toute façon ? Tu es LA valeur ajoutée dans ton activité, prendre soin de toi, c’est aussi te donner les moyens de réussir.

 

Le Slow entrepreneuriat c’est quasiment ne plus travailler en fait !

Quelle que soit ton activité, tu ne pourras la maintenir dans le temps que si tu prends plaisir à l’exercer chaque jour. Oui dit comme ça c’est évident et pourtant parfois nous pouvons nous pourrir la vie avec des futilités qui viennent vampiriser notre motivation.

Quand tu envisages une action, demande-toi toujours si elle est en accord avec toi, avec ton projet. Est-ce qu'elle te fait envie ? Est-ce qu'elle te fait vibrer ?

En éradiquant ou contournant les choses qui t’agacent, tu te concentres sur ce qui est réellement important pour toi, et tu finis par ne plus avoir l’impression de travailler, parce que c’est que du bonheur !

Je ne me focalise pas sur le trafic de mon site, le nombre de likes ou de commentaires. Ce ne sont que des chiffres. Je ne regarde pas ce que font mes concurrentes, d’ailleurs je ne considère personne comme une rivale, parce que même si certaines ont une activité similaire à la mienne, chacune d’entre nous à « sa patte », et je sais que nous avons toutes notre public… Je ne laisse aucune amertume ruiner ma motivation !

Je ne subis pas mon activité ! Je prends le temps de me ressourcer, de m’inspirer, de me former. Certains jours, je n’ai pas envie de m’y mettre, eh bien je m’autorise à passer mon tour, j’ai appris à m’écouter, et à accepter qu’il vaut mieux renoncer à ce qu’on avait prévu, plutôt que de se forcer et obtenir un rendu pas terrible dans la souffrance.

Ton état d’esprit, tu le transmets forcément un peu à ta communauté, alors je suis fière, quand je m’installe derrière l’écran pour quoi que ce soit qui concerne Amelieorable, de ne pas avoir l’impression de travailler !

Note tout de même que je ne vis pas dans un monde de Bisounours.  Je débute dans l’aventure du Slow Entrepreneuriat, et comme tout entrepreneur qui démarre évidemment j’ai des centaines de choses à faire et je passe des après-midis ou des soirées entières à écrire, planifier, tourner des vidéos, créer des visuels… Parce que ça reste une entreprise, au départ, il y a tout à inventer ! C’est une grosse charge de travail, je ne vais pas le nier !

Mais quand j’éteint mon ordinateur à la fin de la journée, je suis sereine, je déconnecte, comme je le faisais en étant salariée. Je ne suis pas l’esclave de Ma Petite SLOW Entreprise, je passe une nuit calme. Le lendemain, je me réveille heureuse, parce que ma mission dorénavant c’est de mettre ma Slow Organisation au service de ton Slow Entrepreneuriat, et j’adore ça !

 
4 outils pour s'organiser sans agenda

4 outils pour s'organiser sans agenda

Comment ralentir sans culpabiliser ?

Comment ralentir sans culpabiliser ?