Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi

Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi

 

Mener ma petite Slow Entreprise depuis mon petit nid douillet, ça a longtemps été un doux rêve, un état de grâce idéalisé au possible. Après la théorie est venue la pratique. Force est de constater que derrière les avantages évidents (pouvoir travailler à mon rythme, selon mes horaires, pour mon propre compte…) il y a aussi quelques difficultés à surmonter. En effet, ce n’est pas si simple de séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi.

Separer vie professionnelle et vie privée quand on travaille chez soi

Travailler à domicile, c’est rassembler sous le même toit tes projets professionnels, ta famille, ton boulot, ton dodo… Tu peux vite te retrouver à  bosser de manière acharnée, absorbée par la tâche en oubliant l’heure du repas. A contrario, tu peux aussi te laisser distraire par Marmot qui veut jouer, ou de te faire entraîner par tes séries préférées sur Netflix alors que tu as du pain sur la planche (mais qui n'a jamais succombé à l’appel de l’épisode suivant dans 3… 2… 1… ?)

Vie professionnelle et vie personnelle s’entremêlent souvent quand on travaille chez soi. Elles finissent parfois par s’unir, et se retrouve à ne plus vraiment travailler sérieusement quand c’est nécessaire, ni plus vraiment déconnecter tout à fait quand il le faudrait.

 

Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi, ça commence par un brin de communication

Ce que ton entourage peut avoir du mal à comprendre, c’est que travailler chez soi ne veut pas dire être inactif. On te demandera peut-être parfois d’emmener Mamie à l’aéroport, ou de garder le cousin Machin qui a la scarlatine, parce que ses parents sont super occupés. Ben oui ils travaillent eux tu comprends ?

Ta moitié, tes enfants, eux-mêmes, qui sont pourtant les plus à même de savoir à quel point tu t’investis dans ton entreprise oublieront parfois que si ton emploi du temps est flexible, il doit être maintenu au maximum pour assurer tes échéances. Il faut leur rappeler... souvent... Il faut poser des limites claires : Oui tu es à la maison, mais tu n'est pas disponible à toute heure pour tout et n'importe quoi.

Je n’aime pas les généralités, mais il faut avouer que pour contrer ça, le plus simple est encore de calquer tes horaires de travail sur les moments durant lesquels tu seras le moins sollicité : horaire de travail de ta moitié, horaire de l’école des enfants… Durant ces périodes tu te donnes les moyens de travailler en toute sérénité, sans interruptions et dans le calme.

 

Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi, c’est parfois cloisonner son espace

J’aimerais beaucoup avoir une pièce rien qu’à moi, dédiée à mon activité. Mais c’est actuellement impossible : mon espace de travail se situe au milieu de mon séjour. Bien que mon ordinateur soit portable, je tenais vraiment à installer un bureau et à créer un poste de travail fixe.

Ça a quelques avantages. Le premier, c’est que j’associe le fait de travailler avec cet endroit. J’arrive plus aisément à déconnecter du travail quand je suis ailleurs dans la maison. Le deuxième, c’est que ma tribu associe le fait de me voir à mon bureau à un moment où il ne faut pas me déranger.

De même je leur ai très vite appris (même au plus petit spécimen) que cet espace est strictement privé et qu’ils ne peuvent ni utiliser ni déplacer quoi que ce soit. Mon espace de travail est devenu en quelque sorte la zone 51 de la maison : un espace mystérieux et réglementé !

 

Apprendre à  mettre sa casquette d’entrepreneur pour séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi

Dans ma journée d’entrepreneuse, je suis certes libre de mes horaires, mais j’ai quand même un rythme imposé : celui de Marmot et des heures de classe.
Sans ça, il serait peut-être tentant de commencer à bosser sans quitter mon pyjama en pilou, de ne pas prendre la peine de me coiffer ou de me brosser les dents…
Mais je ne suis pas persuadée que ce soit la bonne solution. Tout simplement parce qu’on a tendance à adopter la posture de notre habit. Mon cher pyjama je l’adore mais il ne m’invite pas à la productivité.

Et là je ne dis pas qu’il faut obligatoirement se pomponner, ou sortir la tenue de la parfaite working girl. Il suffit de se sentir bien dans ses baskets d’entrepreneur pour donner le meilleur de soi-même. Ça peut justement passer par le fait de troquer ses pantoufles pour une vraie paire de chaussure de winneuse, pourquoi pas !

 

Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi, ça demande un brin d’organisation

Tu le sais, je pars du principe qu’on peut tout à fait s’organiser sans agenda. Mais quoi qu’il en soit, tu ne peux pas entreprendre sans un brin d’organisation. Et en matière de planning, il y a deux façons de faire : assembler pro et perso dans un même support ou les séparer sur deux outils distincts. A toi de voir ce qui te convient.

Personnellement, j’ai pris le parti de tout rassembler au même endroit pour gagner en visibilité. J’évite de prendre rendez-vous avec un client alors que j’ai déjà un rendez-vous médical ou un truc prévu avec Marmot. Inversement, je ne vais pas prévoir d’organiser un repas de famille pour 15 personnes à la fin de la semaine de lancement d'une nouvelle offre. Rassembler mon planning professionnel et personnel au même endroit me permet de maintenir plus facilement l’équilibre dans mes activités.

 Je te partage une copie épurée de mon  planning universel sur Trello   J'ai retiré les éléments perso qui figurent sur ma version. Habituellement ils se distinguent par une étiquette de couleur rose.

Je te partage une copie épurée de mon planning universel sur Trello
J'ai retiré les éléments perso qui figurent sur ma version. Habituellement ils se distinguent par une étiquette de couleur rose.

 

Finir sa journée en beauté aide à séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi

C’est compliqué de mettre son cerveau d’entrepreneur en veille à la fin de la journée, d’autant plus si on travaille chez soi. Mille questions tournent parfois en boucle dans un brouhaha mental ininterrompu. Pour éviter que ce genre de charge mentale ne pompe ton énergie alors que justement tu devrais être en train de te relaxer pour recharger les batteries, il est intéressant de mettre en place un bilan de fin de journée.

Prends quelques minutes pour faire le point sur tes avancées. Termine sur une note positive en prenant conscience de tout ce que tu as réalisé. Évite de rédiger une liste longue comme le bras de tout ce qu’il reste à faire, c’est potentiellement décourageant. Ceci dit, tu peux tout à fait définir ton objectif principal pour le jour suivant. Ça te permettra de te libérer l’esprit et de commencer ta prochaine journée de travail en mode automatique, sans te triturer le cerveau pour savoir par ou débuter.

 

Quand on travaille chez soi, mettre en place un sas de décompression fait la transition entre vie professionnelle et vie personnelle :

Quand tu travailles à domicile, ta journée d’entrepreneur n’a pas de clap de fin. Tu n’as pas de lieu à quitter, de trajet de retour, de Home Sweet Home à retrouver…
Il peut être utile de te créer ce rituel de fin qui va te servir de transition entre ta vie pro et ta vie perso.

Certains prennent quelques minutes pour méditer, écouter un peu de musique, lire quelques chapitres d’un bon bouquin… Là encore, à toi de voir ce qui te convient.
Personnellement, je commence par éteindre mon ordinateur et physiquement rabaisser l’écran. C’est mon clap de fin à moi, à la manière du commerçant qui baisse le rideau de fer de sa boutique.

Et puis je visionne un replay. Je vide mon cerveau de son trop plein de Slow organisation et je m’abreuve d’autre chose le temps d’un reportage ou d’un épisode de la série du moment.

 

Séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi, c'est se donner les moyens de déconnecter

Je t’en ai déjà parlé, dans la mesure du possible, j’essaye de ralentir sur les réseaux sociaux pendant mon temps libre. Mais c’est plus facile avec certains qu’avec d’autres (Facebook c’est un peu mon irréductible village gaulois à moi : je crois que je n’aurais jamais complètement le dessus)

Dans tous les cas, en coupant mon ordinateur, je coupe ma boite mail. Tout courriel qui arrive en soirée ne sera traité que le lendemain, c’est une règle à laquelle je ne déroge jamais. Je suis convaincue qu’on ne doit pas être disponible à toute heure, même pour le meilleur des clients. Savoir se respecter n’empêche pas le professionnalisme, au contraire !

 

Une méthode radicale pour mieux séparer vie pro et vie personnelle c'est de ne plus travailler chez soi

Je n’ai jamais ressenti le besoin de fréquenter d’espace de co-working, mais je reste persuadée que ça peut être un bon moyen de faire la part des choses et de retrouver cette « structure » qu’on peut avoir en étant salarié.

Si comme moi tu as zéro budget mais que tu aimerais sortir de tes quatre murs plus souvent et emporter ton activité ailleurs, sache qu’il existe une multitude de ce qu’on appelle les « tiers-lieux » de travail. Tu peux envisager de bosser à la terrasse d’un café ou dans un parc pour profiter du soleil par exemple, dans une bibliothèque ou une médiathèque pour découvrir de nouvelles sources d’inspiration…

La chose à retenir pour séparer vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille chez soi, c’est qu’il faut s’autoriser à déconnecter. Tes clients peuvent se passer de toi le temps d’une soirée, d’un weekend prolongé ou de quelques semaines de vacances. Tes proches, beaucoup moins !

Certains jours, décrocher est plus facile que d’autres, c’est humain ! C’est juste la preuve que ton job te passionne et que tu te donne à fond. Y’a plus grave dans la vie non ?

 

 

 
Prendre en compte les avis sur son entreprise sans se perdre soi même

Prendre en compte les avis sur son entreprise sans se perdre soi même

C’est quoi travailler à son rythme ?

C’est quoi travailler à son rythme ?