6 astuces pour oublier la déprime du dimanche soir

6 astuces pour oublier la déprime du dimanche soir

La déprime du dimanche soir, elle te tombe souvent dessus sur les coups de 17h. Tu commence à penser au weekend qui se fini trop tôt, au boulot qui va te faire lever trop tôt le lendemain, aux prises de tête, aux impératifs... Tout le monde n'y est pas sensible, et il existe mille degrés de stress engendré par ce coup de blues dominical. Et si on essayait de le contrer ?

 

Pourquoi la déprime du dimanche soir s'abat sur toi ? 

Loin de moi l'idée de me lancer dans la psychologie de bas étage, mais il parait évident que si déprime du dimanche soir il y a, cela dénote d'un certain mal-être dans tes activités, qu'elles soient professionnelles, familiales, estudiantines...

Histoire de ne pas entrer dans les clichés ou d’émettre d'hypothèses, je vais parler ici uniquement de mon cas. Depuis que je suis entrée dans la vie active, j'ai enchaîné les boulots par défaut. J'ai pris tout ce qui se proposait à moi, et c'est comme ça que j'ai atterri à mon poste actuel. Mon travail, s'il n'est pas le pire boulot du monde, n'est pas non plus passionnant, et évidemment l'idée de retrouver chaque lundi les même problèmes, les même râleurs, le même stress, ce n'est pas spécialement folichon...

Et puis je suis devenue maman ! S'est alors ajouté à la simple déprime du dimanche soir le déchirement de laisser mon fiston chaque lundi, de ne pas l'accompagner au quotidien, de louper des étapes de sa vie, de ne pas être disponible pour accompagner sa classe alors qu'il n’arrête pas de me le demander...

Et puis aujourd'hui j'ai décidé de changer de vie en créant mon entreprise. Et alors, cette déprime du dimanche soir s'est transformée en désespoir du dimanche soir. Je ressasse tout ce que j'ai à faire, pour le blog ou pour mon activité, tout ce temps que je perds dans un boulot alimentaire et qui me serait tellement utile par ailleurs. Toute cette fougue que j'ai quand je travaille pour moi et ce stress que je ressens quand je travaille pour mon patron. Et cette question qui tourne en boucle dans ma tête: Mais pourquoi je continue? (Parce qu'il faut bien payer les factures ma vieille !)

 

Oublier la déprime du dimanche soir
 

Comment se débarrasser du coup de déprime du dimanche soir ?

Je vais être honnête avec toi, je ne sais pas si c'est possible d'éradiquer complètement le blues du dimanche soir. Tout ce que je peux te donner, ce sont des éléments pour l'atténuer au maximum, et c'est déjà ça !

 

1 • Planifier les corvées dès le début du weekend

Le ménage, le rangement, les devoirs pour les enfants... Je ne te dis pas de tout enchaîner vendredi à ta sortie du boulot, mais jette un œil sur ce que tu dois faire et trouve le bon moment pour chaque tâche. Vérifie la météo, pour caler tes corvées sur les moments les plus maussades. Marmot aime que tu lui raconte une histoire ? Et si vous révisiez plutôt ensemble sa poésie ou ses tables de multiplications avant de dormir ?  Réserver les corvées au dimanche soir, c'est ajouter une dimension encore plus contraignante à ce moment de la semaine déjà pas facile à vivre.

 

2 • Se réveiller !

Se lever à midi le dimanche, c'est avoir déjà perdu la moitié de ta journée alors qu'elle commence à peine (Tu noteras que j'ai facile de dire ça, j'ai un fils de 5 ans alors la grasse mat' ça fait 5 ans que je ne connais plus !)

Dans le même ordre d'idée, habille-toi ! Rester en pyjama tout la journée est le meilleur moyen de s'assurer de traîner les pieds sans but jusqu'au soir ! (Mais pour certains le combo pyjama-canapé-télé, c'est synonyme d'un weekend réussi ! Alors si c'est ton cas , fais toi plaisir !)

 

3 • S'accorder une pause 

Quand tu sens la déprime du dimanche soir t'envahir, prend un moment pour te recentrer. Bain chaud,  méditation, yoga, étirements, exercices de respiration... C'est le moment d'essayer ces méthodes de relaxation et retrouver ta sérénité.

Si tu préfères l'action, tu peux préparer une petite playlist des chansons qui te donnent envie de te trémousser et transformer ton salon en piste de danse le temps de décompresser !

 

4 • Prévoir un bon repas

Rien de tel pour contrer le blues du dimanche soir ! Transforme ton repas en dîner de fête ! Cuisine ce que tu aimes, fais livrer tes sushis préférés, ou offre toi un bon resto, peu importe ! Fais toi plaisir et profite de ton dimanche jusqu'au bout !

 

5 •  Planifier des moments de bonheur pour  la semaine à venir

S'il y a un moment idéal pour rédiger ta To Do List des choses sympas à faire, c'est forcément le dimanche soir ! Et si tu ritualisais un déjeuner avec ta meilleure amie chaque lundi ? Tu te ferais pas une sortie avec Marmot mercredi ? Et jeudi, tu pourrais rogner sur ta pause déjeuner pour aller chez le coiffeur, ou dans un institut de soins? Et si tu planifiais des activités trop sympa pour le weekend prochain ?

 

6 • Et si rien n'y fait ? En parler !

Mettre des mots sur ce qui t'angoisse, ça commence entre toi et toi-même. Prend le temps d'analyser la situation : pourquoi ressens-tu cette angoisse le dimanche soir ? Mets le doigts sur ce qui ne va pas. Si ça peut être utile, couche tes états d’âme sur papier, fais la liste des choses que tu n'aimes pas ou plus dans ton fonctionnement actuel...

Tu peux également vider ton sac auprès d'un proche : conjoint, parent, ami, il aura un regard extérieur et sera souvent de bon conseil pour t'aider à dénouer une situation que ne te convient plus. Au delà de ça, tu peux également chercher de l'aide auprès d'un conseiller professionnel, quelques séances peuvent suffire à t'éclairer sur tes motivations et tes besoins réels.

Il parait qu'environ 50% de la population est touchée par la déprime du dimanche soir, c'est ton cas ?

Habitica : s'organiser en jouant

Habitica : s'organiser en jouant

Comment bien ranger sans cohabiter avec le bazar ?

Comment bien ranger sans cohabiter avec le bazar ?

0