Trouvons ton organisation naturelle

Trouvons ton organisation naturelle

Si j'ai choisi d'aborder l'organisation naturelle dans le premier article de cette toute nouvelle version du blog Amelieorable, c'est tout simplement pour te présenter ma vision des choses : ce que j'appelle l'organisation à but non agressif.

En terme d'organisation personnelle, il y a deux aspects à prendre en compte : l'organisation du temps et celle de l'espace. Que ce soit dans l'un ou l'autre de ces domaines, chacun a une sensibilité différente, une manière de faire, une méthodologie (ou une non-méthodologie d'ailleurs). Mais ce qu'il est important de comprendre c'est qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise manière d'aborder les choses, à partir du moment ou l'on est en accord avec nous même.

Ensemble trouvons TON organisation naturelle

 

L'organisation naturelle, c'est celle qui nous permet d'être le plus efficace possible sans jamais souffrir! 

Allez ! Premier article, première révélation : du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été bordélique dans ma vie personnelle. Étrangement, au travail (et avant ça à l'école), j'étais naturellement très organisée, et j'ai d'ailleurs choisi une filière qui demande beaucoup de rigueur : la qualité dans l'industrie alimentaire.
Mais à la maison, j'avais beau tout tenter, j'étais la reine des bordéliques! Adolescente, j'étais celle qui jette ses habits propres en boule au fond du placard, celle dont le linge sale est éparpillé un peu partout au sol, celle qui ne dort que sur une moitié de lit parce que l'autre coté est enseveli sous un tas d’affaires diverses...

Et puis je me suis mise en ménage, j'ai alors fais en sorte de contrôler plus ou moins mon bordélisme, par égard pour mon amoureux.

J'ai eu réellement envie d'améliorer ma manière de m'organiser quand est né mon fils. A la naissance d'un enfant, il se passe un truc très bizarre: tout à coup vous comprenez que vous allez être un exemple pour un tout petit être, et vous ressentez un besoin impérieux de gommer tous vos défauts et de devenir irréprochable ! Mais c'est pas si facile !

 

 

Une organisation trop rigide engendre de la frustration

C'était décidé j'allais mieux m'organiser, j'allais devenir une super-maman, une super-woman ! J'étais motivée, j'allais cuisiner 5 fruits et légumes par jour, ma maison serait rutilante et mon linge impeccable. Je suivrais un planning strict et vérifierais mon agenda tous les jours... Tu le vois arriver le mur ? Parce que moi à l'époque je ne l'ai pas vu tout de suite (mais assez rapidement quand même!)
Je voulais trop, je courais après quelques chose qui n'était pas fait pour moi. Au final je n'ai gagné que de la frustration. Parce que je ne suis pas une Fly Lady, je ne suis pas Marie Kondo, je suis juste MOI ! Je peux m'informer, je peux piocher des idées, mais je dois arrêter de vouloir entrer dans un quelconque moule !

Les Super Héros dans la vraie vie, ça n'existe pas ! Arrête de te donner des objectifs impossibles à tenir !

Les Super Héros dans la vraie vie, ça n'existe pas ! Arrête de te donner des objectifs impossibles à tenir !

 

 

Lâcher prise et se recentrer permettent de mieux s'organiser

Pour trouver SON organisation naturelle il y a certaines questions à se poser : Quelles choses dois-je améliorer? Mais aussi : Quelles sont les choses que j'accepte de ne pas voir changer? Parce que oui, il faut être réalistes: on a tous nos limites et il faut savoir les accepter. Quand on est en phase avec soi même, on comprend qu'on ne sera jamais parfait, mais on s'en fiche après tout, parce que personne ne nous l'impose si ce n'est nous même ! C'est quand on a assimilé ça qu'on entre sur le chemin qui mène à notre organisation naturelle.
Maintenant, je ne cherche plus à être parfaite. Je reconnais mes forces et mes faiblesses, et je tente d'amplifier les unes pour gommer les autres.

 

S’écouter permet de ne pas s'essouffler

Pendant longtemps, je me suis auto-flagellé parce que j'avais tendance à ne pas aller au bout des choses. Tu sais, ces moments ou tu entames une super session de tri /rangement / nettoyage, et qu'au bout d'un moment tu n'en peux plus et laisses tout en plan au milieu de la pièce. Avoue que tu les connais ces documents presque remplis qui traînent sur un coin de table jusqu'à la veille de la date butoir ? Et le garage a moitié rangé dans lequel tu peux circuler, à moitié...

J'ai culpabilisé, encore et encore, je m'en voulais de ne rien terminer, de n'arriver à faire que des petites choses. Jusqu'au jour ou je me suis enfin rendu compte qu'une grosse tache n'est qu'une succession de taches plus petites. Et au lieu de planifier une énorme tache en un jour, je me suis mise à programmer des taches intermédiaires sur plusieurs jours. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai eu l'idée de mes formations "3 jours pour..." : j'ai mis au point une série de programmes pour venir à bout de nos bêtes noires facilement, par petits morceaux.

 

Je m'appuie sur mes forces pour relever mes faiblesses

Eh oui la nature humaine est pleine de contradictions ! Je suis de ces personnes qui peuvent travailler sans relâche pendant deux jours, et qui passeront les deux suivants affalés sur leur canapé pour un méga-marathon de séries. C'est comme ça, j'ai des pics de motivation ! En rédigeant mon premier blog, il m'est arrivé d’écrire 7 articles en une journée, dans un élan d'inspiration ! Et puis plus rien pendant les deux semaines suivantes...
Il me fallait trouver un moyen d'en faire un atout: la réponse m'est apparue évidente et se résume en un mot : PLANIFICATION.

Je suis une vraie tête de linotte, j'ai donc pris l'habitude de tout noter pour ne rien oublier: je suis devenue accro aux listes !  Faire des listes c'est bien beau , mais ce n'est qu' un premier pas, ensuite il reste à planifier pour passer à l'action. Ainsi, quand j'entre dans ma période productive, je n'ai pas besoin de réfléchir, je ne m’éparpille pas, j'enquille une par une les taches dont les dates butoirs que j'ai planifiées sont les plus courtes, et je raye un maximum de choses dans ma to do list (et ça c'est un pur plaisir !)

Quand j'entre en phase de flemme, je ne culpabilise pas, parce que je sais que j'ai pris de l'avance sur mon planning et que je peux me permettre une journée détente ! Est ce que c'est la méthode d'organisation idéale sur le papier ? Peut être, peut être pas... Mais pourquoi j'en changerais puisque c'est ce qui marche pour moi?

Voila donc ce qu'est pour moi l'organisation naturelle, c'est celle qui me correspond, celle qui est innée et que je ne dois pas forcer, celle qui me déculpabilise et me rend fière du travail accompli. C'est cette organisation là, celle qui t'est propre, que je veux t'aider à trouver. Vaste programme n'est-ce pas ? Mais ça tombe bien, au cours de mes derniers pics de productivité j'ai planifié et rédigé tout un tas d'articles sympas sur le sujet ! A très vite, pour une prochaine leçon d'organisation à but non agressif !

 

Cet article te parles et tu souhaites partir à la recherche de ton organisation naturelle? Reçois gratuitement mon Guide de démarrage dans l'organisation à but non agressif.

 

Tu veux profiter d'un espace convivial pour discuter organisation ? J'ai créé à cet effet un groupe Facebook intitulé "Mon organisation Amélie-orée"

Si toi aussi tu tiens un blog et que tu as quelques conseils en organisation, je mets également à ta disposition un groupe collaboratif sur Pinterest, n'hésite pas à me contacter pour le rejoindre.

L'organisation à la paresseuse

L'organisation à la paresseuse

0