Le storytelling à toutes les sauces

Le storytelling à toutes les sauces

 

Depuis quelques années, le storytelling à le vent en poupe. Bichonner son storytelling est devenu l’ingrédient incontournable d’une bonne recette de communication.

Certains parlent d’effet de mode : le storytelling est-il seulement le nouveau truc marketing du moment ? D’autres parlent d’effet de manche : le storytelling ne serait alors pas tellement une manière de raconter, mais plutôt de se la raconter !

Découvre aujourd’hui par l’exemple à quelle sauce tu pourrais agrémenter ton storytelling pour en faire un savoureux mélange à ta façon.

Le storytelling à toutes les sauces

Le storytelling, sauce à l’ancienne

Si le terme storytelling et ce qu’il représente en matière de communication est entré dans les meurs récemment, le fait de raconter des histoire pour vendre un produit ou un service c’est vieux comme le monde. Aussi vieux que la notion de commerce sans doute.

Et ça, les publicitaires l’ont bien compris, avant même l’avènement de la publicité télévisée.

Storytelling - Affiche publicitaire - Sauce moutarde - 1938

Pour rester dans le thème de la sauce, dans les années 30, ce fabricant de moutarde à su exprimer autrement qu’avec des mots, le fait que son produit pouvait accommoder tout type de viande. Et ça, c’est déjà raconter une histoire. C’est déjà du storytelling.

Depuis toujours le storytelling s’invite dans les chaumières le soir au coin du feu, ou encore dans la bouche de ta progéniture quand elle a le visage tout barbouillé, et qu’elle t’explique que c’est le chat qui a piqué tes chocolats.
On le retrouve dans les tribunaux, pour présenter l’accusé sous des traits plus humains, ou mettre en lumière l’étendue de la souffrance de le victime.

L’homme n’a pas attendu la dernière décennie pour raconter des histoires pour convaincre.

Le storytelling, sauce aigre-douce

Bien-être et authenticité sont des valeurs très répandues chez les influenceurs. On prône le vrai, le libre arbitre, l’écoute de soi et des autres…

A tous vouloir déborder de douceur, on en finit par tous user des mêmes ficelles : citations vues et revues, illustrations zen dupliquées des mêmes banques d’images, l’encouragement bienveillant du weekend, l’objectif motivant du lundi…

Mettre un peu de sauce aigre-douce dans son storytelling, c’est oser d’autres choses pour apporter du relief à son message : partager des citations profondes et originales, utiliser une pointe d’humour noir ou d’ironie pourquoi pas, des jeux de mots si c’est ton truc, un grain de folie passagère de temps en temps.

Fouille dans ce que tu aimes, ce qui te fais rire, ce qui te révolte aussi. Laisse transparaître ta vraie nature, dans tout ce qu’elle peut avoir espiègle, de complexe et de contradictoire.

Le storytelling, sauce piquante

Pour séduire ton auditoire, tu dois apprendre à rendre ta communication “sexy”.

Quand tu te prépares pour un premier rendez-vous galant, tu te pomponnes avec attention pour mettre toutes les chances de ton côté.

Quand tu communiques pour tes activités, c’est la même chose. Tu dois avoir une idée derrière la tête : aguicher ton lecteur, l’allécher, lui donner le sentiment qu’il a enfin rencontré LA personne dont il a besoin à ses côtés pour résoudre ses problématiques.

La sauce piquante, c’est tout simplement ta capacité de conviction à l’état brut, avec le moins de blabla possible, simple et efficace.

C’est comme quand McDo fait sa com’ sans logo. Juste avec un aperçu de BigMac ou de frites. Pas besoin de plus. Tu sais ce que c’est, tu sais que ça te donne envie même si ton sandwich n’aura jamais la tête de celui de la photo.

Le storytelling, sauce sucrée

Ajouter une dose de sucre dans ta communication, c’est lui insuffler une bonne portion de plaisir. Plus que ton talent ou tes connaissances, ce qui fait toute la différence, c’est le plaisir. Celui que tu prends en partageant avec tes clients, mais aussi celui qu’ils prennent avec toi.

Citation Philippe bouvard - publicité et plaisir

Mettre du plaisir dans ton storytelling, c’est retranscrire toutes les émotions incroyables que ton produit ou ton service est en mesure de procurer à ton client.

C’est user et abuser d’expressions fortes, de parallèles imagés, et expériences concrètes qui rendent ton message impactant.

Le storytelling, sauce allégée

Pour équilibrer son alimentation, il parait qu’il faut manger un peu de tout, faire des repas réguliers et maîtriser les quantités de nourriture ingérée.

Dans ta com’ c’est un peu la même chose. Tu dois savoir alléger la sauce pour rendre tes contenus digestes. Servir toujours la même soupe, c’est risquer de lasser ton auditoire.

La recette idéale qui fait un bon storytelling n’existe pas. Tu devras la composer en saupoudrant ta passion, ton énergie et ta personnalité dans ta communication.

 
Comment susciter l’émotion dans tes textes ?

Comment susciter l’émotion dans tes textes ?

Bloguer sans écrire (ou presque)

Bloguer sans écrire (ou presque)