Automation et newsletter : la technique au service d'une communication plus sereine

Automation et newsletter : la technique au service d'une communication plus sereine

 

Un entrepreneur qui réussit est généralement quelqu’un qui sait s’entourer des bonnes personnes. Quand on entreprend en solo plus particulièrement, on doit toucher à tout, oui mais évidemment il y a des sujets qu’on maîtrise moins. L’important c’est de savoir trouver les bonnes personnes vers qui se retourner quand on a des questions à poser.

C’est pour ça que je vous propose aujourd’hui de faire appel à Pierre Ammeloot, Directeur Technique Indépendant (CTO), pour nous éclairer au sujet de l’automation, en particulier dans le cadre de l’envoi de nos chères newsletters.

Pour commencer, laissez-moi vous présenter Pierre Ammeloot en mode Slow

Sa vision du Slow Entrepreneuriat

Selon Pierre, le Slow entrepreneuriat c’est prendre le temps de se former, d’échanger avec nos pairs sans être obnubilé par le prochain client.

Ses rituels de Slow Entrepreneur

Pierre aime prendre le temps du goûter partagé dans son espace de coworking (La Cordée à Lyon). Cela lui permet de couper l’après-midi et de reconnecter avec des humains tout en rechargeant les batteries.

Son conseil pour bien débuter dans la Slow Entreprise

Ne pas tout vouloir modifier d’un coup. Y aller par petit morceau. Et fêter chaque victoire.

Sa question fétiche pour rester Slow

Comment faire cette action 10.000 fois, sous-entendu comment automatiser ?

Et c’est justement d’automatisation dont on va parler avec Pierre aujourd’hui. Rien que pour toi voici, quelques questions posées à notre expert pour y voir plus clair !

Automation et newsletter, la technique au service d'une communication plus sereine, par Pierre Ammeloot

Pour une communication sereine en 2018, on mise encore sur la newsletter ou c'est dépassé ?

Si tu as quelque chose à dire une newsletter est une bonne idée.

Cela implique d'être capable de produire du contenu régulièrement (ou d'avoir de l'argent pour sous traiter ce qui revient au même)

Cela peut paraître banal mais même dans les grandes entreprises que j'accompagne produire une newsletter par mois est quelque chose de complexe. Cela demande d'avoir une charte éditoriale pour avoir un ton uniforme, de décider des sujets à aborder tout au long de l'année, d'être capable de tenir les délais et la cadence (nous avons tous d'autres priorités que d'écrire une newsletter)

 

Mettre en place une newsletter, on s'y met comment ?

Quand un client viens me voir avec le souhait de mettre en place une newsletter je lui conseille de commencer par tenir un blog et de proposer a ses lecteur de s'abonner par email au blog. Comme cela chaque fois qu'un article est publié, un email est envoyé aux abonnés. Cela permet de simplifier le processus et de gagner du temps.

Pour ma part j'ai mis en place une curation* sur les réseaux sociaux et tous les matins un email est généré à partir des liens que j'ai publié le jour précédent, je propose donc une newsletter automatique avec des sujets que j'ai choisi personnellement.

* La curation consiste à effectuer une veille sur un domaine d’activité particulier puis à sélectionner les informations les plus pertinentes à partager à une audience cible. [NDLR]

 

En quoi l'automation dans le cadre d’une newsletter est-elle au service d'une communication plus sereine ?

L'idée centrale est celle du "nurturing", c'est le fait de faire grandir notre interlocuteur avec des informations petit à petit.

Si je souhaite vendre un sujet complexe comme le marketing automation il vaut mieux que mes prospects sachent de quoi il s'agit avant que j'essaie de leur vendre du conseil. Concrètement cela se traduit par le fait d'envoyer des contenus écrits à l'avance sur un rythme précis. Par exemple un email tous les 2 jours, ou toutes les semaines. Nous laissons le temps à notre interlocuteur de digérer les informations en laissant du temps entre chaque publication. 

Cela demande du travail en amont, une fois que le cycle d'automation est mis en place il n'y a plus grand chose à faire d'autre que de générer du trafic sur les pages d'atterrissage, améliorer son contenu et vendre.

Mon cours pour apprendre le marketing automation en 5 semaines est clairement un outil de nurturing ( c'est 200 heures de travail pour l'écrire et le mettre en ligne et ensuite le reste est plus facile 😊 )

 

Qui dit automation, dit outil de gestion pour chapeauter tout ça. Gratuit ou payant, aujourd'hui on a l'embarras du choix. Et justement, comment  bien choisir son auto-répondeur ?

Le choix d'un logiciel est un sujet complexe. Il en existe plus de 10000 sur le marché adapté à tous les usages.

Le budget permet de poser un cadre, ainsi que l'usage que l'ont souhaite en faire.

Afin de gagner du temps j'ai mis en place un comparateur de logiciel de marketing automation.

 

Aurais-tu des conseils pour les entrepreneurs qui collectent des données dans le cadre de leur newsletter par exemple, et qui ne se seraient pas encore penchés sur le RGPD, le fameux Règlement Général sur la Protection des Données à appliquer depuis mai 2018 ?

Le RGPD est un sujet à prendre au sérieux car les données de vos utilisateurs / clients / prospects sont précieuses.

La loi Européenne le reconnait enfin ! Ne tombons pas dans l'alarmisme, en dehors des entreprises dont le cœur de métier et de monétiser les données, la mise en conformité est assez simple. J'ai justement édité un guide à ce sujet.

 

 
Amélie Lorier • La gazette de la Slow Entreprise sur Amelieorable

Le mot de la fin

 

Pour avoir suivi le cours gratuit pour apprendre le marketing automation en 5 semaines de Pierre, je peux vous confirmer qu'en tant que novice, on y voit plus clair. Il présente des exemples concrets pour visualiser tout un tas de possibilités accessibles via l'automation. 
Et si cette mise en bouche vous laisse sur votre faim, vous pouvez jeter un œil du côté de la nouvelle offre de Pierre :  un accompagnement des TPE/PME au marketing automation.

 
Tu vas tout déchirer

Tu vas tout déchirer

6 astuces d’organisation pour développer ta créativité au quotidien

6 astuces d’organisation pour développer ta créativité au quotidien